Femme active et joyeuse d'âge moyen, assise sous un arbre avec du matériel de camping, faisant bouillir de l'eau pour le thé sur le réchaud à gaz, prenant une petite pause pendant un trek longue distance. Les gens, l'aventure, les voyages et la randonnée

Les 9 meilleurs conseils pour l’entraînement et la préparation d’un trek

Vous envisagez de faire un trek mais vous ne savez pas si vous êtes mentalement ou physiquement préparé ? Nous vous comprenons et c’est tout à fait normal ! Des vacances en trekking peuvent parfois être intimidantes, surtout si vous n’en avez jamais fait auparavant.

Cependant, ne laissez pas la perspective de l’entraînement vous dissuader de vous lancer dans une incroyable aventure qui changera votre vie.

Vous serez sur la bonne voie pour être en forme pour votre aventure de trekking si vous adoptez une approche simple, étape par étape.

Nous avons consulté nos experts et nos chefs de file pour compiler nos meilleurs conseils d’entraînement et de préparation au trekking, afin que vous soyez prêt à vous lancer dans une aventure enrichissante qui changera votre vie.

1. Faites des exercices agréables.

Plus vous aimez quelque chose, plus vous avez de chances de le terminer ! Si vous aimez la natation, l’escalade, la zumba ou le yoga, par exemple, intégrez-les à votre programme d’exercices. Vous ne remarquerez même pas votre entraînement si vous vous amusez !

Rejoindre un groupe de marche est une autre option à envisager. Marcher avec un groupe présente de nombreux avantages, comme se faire de nouveaux amis et fournir une motivation pour sortir et s’entraîner. Il existe un certain nombre de groupes de marche sur Facebook qui peuvent vous mettre en contact avec d’autres marcheurs qui partagent vos intérêts.

2. Comparez le terrain et les conditions météorologiques.

Il est essentiel que vous lisiez vos notes de voyage pour avoir une idée du terrain sur lequel vous allez marcher pendant votre périple. Essayez de faire des randonnées qui se rapprochent le plus possible des conditions que vous rencontrerez lors de votre trek. Gardez également à l’esprit que les collines sont vos amies ! Plus vous vous entraînerez sur les collines, mieux vous serez préparé pour votre trek, surtout s’il se déroule en montagne. Il en va de même pour les escaliers. Trouvez des escaliers dans le parc de votre quartier et faites quelques séries par semaine.

3. Prenez soin de votre corps.

Pendant un trekking, vos besoins énergétiques vont augmenter, il est donc essentiel de bien alimenter votre corps. Pour maintenir votre niveau d’énergie pendant le trekking, mangez des repas petits et fréquents. Si vous partez pour une longue marche d’entraînement, veillez à prendre un petit-déjeuner sain et équilibré et à boire beaucoup d’eau. 

4. N’oubliez pas de prendre votre temps.

S’il s’agit de votre premier trek, ne vous laissez pas décourager par la perspective de vous entraîner ! Il est normal de ressentir de l’appréhension. Gardez simplement à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’une course. Allez à votre propre rythme afin de vous détendre et de profiter de votre environnement en cours de route. Un guide marchera toujours à l’arrière du groupe, alors ne vous sentez pas obligé de suivre le marcheur le plus rapide. En fin de compte, le trekking consiste simplement à mettre un pied devant l’autre à votre propre rythme.

5. La persévérance et la constance sont essentielles.

Essayez de faire de l’exercice de façon régulière chaque semaine, surtout dans les semaines qui précèdent votre trek. C’est une bonne idée de programmer vos séances d’exercice à la même heure chaque semaine et de les intégrer à votre routine quotidienne. Si vous n’avez pas le temps de faire de l’exercice, essayez de l’incorporer à votre routine quotidienne, par exemple en allant à pied au travail ou en courant pendant votre pause déjeuner.

N’oubliez pas de commencer votre entraînement tôt plutôt que d’attendre la dernière minute. Plus tôt vous commencerez votre entraînement au trekking, mieux ce sera, car plus vous serez en forme, plus vous profiterez de votre voyage. L’entraînement ne doit pas être excessivement complexe.

Supprimez autant d’obstacles que possible afin de ne pas avoir d’excuses pour ne pas vous entraîner. Organisez vos vêtements de sport la veille, programmez des rappels sur votre téléphone et tenez un calendrier d’entraînement, par exemple.

6. Reconnaissez votre niveau

Il est essentiel de comprendre le classement de votre voyage, qui sera indiqué dans vos notes de voyage, afin de savoir quel type de randonnée vous ferez pendant votre voyage. La majorité des treks  sont classés de facile (grade 3) à modéré (grade 5), avec quelques treks difficiles pour faire bonne mesure (grade 6). La compréhension de l’itinéraire de votre voyage vous aidera à façonner vos séances d’entraînement et vous fournira des lignes directrices sur la quantité d’entraînement que vous devez faire chaque semaine avant votre voyage.

La longueur, le terrain, l’altitude et les conditions météorologiques sont autant de facteurs qui contribuent à la difficulté de votre défi caritatif. Ces facteurs de classement ne tiennent pas compte des capacités ou de l’expérience personnelle. 

7. Pensez à utiliser des bâtons de marche.

Nous vous recommandons d’utiliser des bâtons de trekking pour votre marche. Des études ont montré que la marche avec des bâtons réduit d’environ 20 % la pression exercée sur la jambe opposée. En outre, lors de la marche en montée, les bâtons réduisent le poids du corps porté par les jambes d’environ 8 kg (5 kg sur terrain plat).

Les randonneurs peuvent également allonger leurs foulées en utilisant des bâtons, ce qui met moins de pression sur leurs genoux. Bien qu’une longue journée sur le sentier puisse toujours être épuisante, les bâtons de trekking peuvent certainement rendre les longues journées plus faciles et plus agréables.

8. Entraînez-vous à marcher avec votre sac à dos sur le dos.

Il est essentiel que vous choisissiez un sac à dos confortable et doté d’un soutien dorsal ainsi que de sangles de poitrine et de taille potentiellement réglables afin que vous puissiez positionner le sac correctement sur votre dos. Envisagez d’en prendre un avec une vessie pour pouvoir facilement siroter de l’eau pendant vos déplacements. Utilisez votre sac dans le cadre de votre entraînement pour vous assurer qu’il est aussi confortable que possible avant votre randonnée.

9. Essayez de trouver les bonnes chaussures

Vos chaussures ont le potentiel de faire ou défaire votre voyage ! Aucune autre pièce d’équipement ne peut avoir un impact plus important sur le plaisir de votre trek que vos chaussures. Il est donc fortement conseillé d’investir dans des chaussures de trekking confortables. Nous vous recommandons de vous rendre dans un magasin d’équipement pour être équipé par un expert qui vous guidera à travers les différentes options de chaussures et vous aidera à trouver la meilleure chaussure pour votre type de pied.

Sur tous nos treks de niveau 3 et plus, nous recommandons une chaussure complète avec un soutien de la cheville et une semelle robuste. Bien que les chaussures de qualité soient plus chères, elles valent l’investissement si l’on considère leur durée de vie et l’impact qu’elles auront sur votre voyage. Pour être sûr d’obtenir la bonne taille, allez acheter des chaussures dans l’après-midi, après que vos pieds se soient légèrement développés.

Assurez-vous de porter vos chaussures autant que possible une fois que vous les avez achetées ! Elles peuvent sembler un peu inconfortables et rigides au début, mais plus vous les porterez, mieux elles s’adapteront à la forme de vos pieds. Commencez par de courtes promenades et passez progressivement à des promenades plus longues. Il faudra peut-être un certain temps pour les roder, mais il est préférable d’avoir des ampoules maintenant plutôt que de les avoir pendant votre voyage.

Retour haut de page